Dans les méandres du PVC

Publié le 24 Mars 2017

Dans les méandres du PVCDans les méandres du PVC

Au commencement : un ruban de machine à écrire.

Il y a des gestes qui dans un parcours artistique ont des conséquences parfois inattendues. Cela a été le cas, en 2015, avec une cartouche de ruban de machine à écrire retrouvée à la maison que j’ai ouvert par curiosité… Quelle n’a pas été ma surprise de découvrir à l’intérieur le dessin de ce ruban se torsadant dans un jeu de méandres que la machine avait composé au fur et à mesure de l’usure du ruban.

Formellement très intrigué par ce dessin, je me suis questionné pour trouver une solution afin d’obtenir formellement ce type d’envahissement ?

 

Du PVC pour dessiner autrement…

En 2015, pour l’exposition duo Traits tirés réalisée à la Galerie Duchamp à Yvetot avec Pierre-Alexandre Remy : nous avons eu la volonté de mettre en place plusieurs œuvres communes, réalisées à quatre mains.

L’une d’entre elle -Tectonique des plaques- venait confronté dans un bas relief des plaques en acier galvanisé découpées par Pierre-Alexandre avec du ruban en PVC souple déroulé par moi même.

 

Tectonique des plaques – 2015 / Haut relief réalisé avec Pierre-Alexandre RemyTectonique des plaques – 2015 / Haut relief réalisé avec Pierre-Alexandre Remy

Tectonique des plaques – 2015 / Haut relief réalisé avec Pierre-Alexandre Remy

A l‘époque, je cherchai en quantité de la longueur de bande d’un matériau souple, capable de se dérouler pour créer par superpositions des couches de volutes à l’image de ma cartouche de machine à écrire. Ma réflexion avançant le PVC m’apparu une solution envisageable.

Et après quelques recherches internet, je suis tombé de façon hasardeuse sur cette entreprise Cifra   (www.cifra.fr) de la région Picardie spécialisée dans le calandrage industriel de PVC en rouleau… J’ai aussitôt pris contact avec l’entreprise et j’ai eu la chance, ce jour là, de tomber directement sur le directeur qui face à ma demande m’a tout simplement donné rendez-vous sur son site, à Château-Thierry, afin que je vienne moi-même me servir dans les rouleaux de PVC destinés au recyclage.

Dans les méandres du PVC

Depuis un matériau toujours d’actualité.

Si dans un premier temps je ne savais pas pour autant clairement ce que j’allais pouvoir, ni comment travailler avec le PVC, c’est à force de manipulation que j’ai appris à mieux connaître ce matériau.

Le PVC est électrostatique, il a la fâcheuse tendance à récupérer toutes les poussières environnantes qui trainent. De plus découpé en bande et contraint dans des sinuosités répétées par tassement dans une boite il se révèle être un matériau très « vivant », qui plus est avec le temps se tasse…

Et si très vite j’ai pu percevoir dans l’accumulation des couches successives de PVC disposé à champ tout le potentiel et la beauté de la saturation bleuté que procure ce matériau transparent : je me suis vite aussi aperçu que pour remplir un cadre se serait des centaines de mètres de ruban qu’il me faudrait.

 

 

Des pistes de recherche à développer.

A ce jour, plusieurs pistes de travail ont émergé du matériau lui-même. Guider par la souplesse du PVC, j’ai renouvelé mon approche du dessin en contraignant le matériau dans un cadre. Les formes obtenues sont dessinées par l’expansion, la croissance du matériau lui même qui à tendance à créer une organisation structurelle interne à chaque tableau.

Mon approche n’est autre que de saturer, remplir l’espace imparti du cadre-vitrine en déroulant du PVC. L’intérêt pour moi est d’utiliser et employer le PVC pour ses caractéristiques physiques afin de créer des envahissements aux structures sinueuses et au caractère biomorphique pouvant s’apparenter à des turbulences.

Dans les méandres du PVC

Le matériau imposant sa propre structure : des zones de flux se créent et l’envahissement successif des méandres dans l’espace du tableau fait apparaître le dessin. Et c’est à chaque remplissage un plaisir renouvelé de découvrir une nouvelle « zone de turbulence ».

zone de turbulence – 2016 / 60X80 cm - PVC déroulé

zone de turbulence – 2016 / 60X80 cm - PVC déroulé

zone de turbulence – 2017 / 30X30 cm - PVC déroulé (série de 10 dessins)

zone de turbulence – 2017 / 30X30 cm - PVC déroulé (série de 10 dessins)

Cyanotype - 2016 / 30X40cm chacun (série de 20 tirages)

Cyanotype - 2016 / 30X40cm chacun (série de 20 tirages)

Le cyanotype est un procédé photographique monochrome négatif ancien, par le biais duquel on obtient un tirage photographique bleu de Prusse, bleu cyan. Cette technique a été mise au point en 1842.

En projet : Plateau - table 80 X 160 cm, tréteaux et PVC souple (photomontage)

En projet : Plateau - table 80 X 160 cm, tréteaux et PVC souple (photomontage)

Rédigé par Olivier Michel

Commenter cet article