Frac Picardie / Façons d'endormis

Publié le 1 Décembre 2012

Exposition visible du 29 novembre 2012 au 15 février 2013 au fracpicardie.

Les artistes font du sommeil un acte de création artistique, où tous les imaginaires sont possibles, où tous les paradis sont accessibles. Soudain des visions furtives et imprécises surgissent et prennent forme.

Conçue à partir d’un croisement des œuvres du fracpicardie et de la fondation francès, et présentée en deux temps à Amiens puis à Senlis, l’exposition façons d’endormis explore cet univers paradoxal et flou. Psychose, narcose, hypnose, les enfants terribles du sommeil se montrent à travers des propositions singulières d’innombrables rêves, merveilleux ou énigmatiques, voire cauchemardesques.

vues de l'oeuvre Abîmes dans l'exposition
vues de l'oeuvre Abîmes dans l'exposition
vues de l'oeuvre Abîmes dans l'exposition

vues de l'oeuvre Abîmes dans l'exposition

L’œuvre "Abîmes" renvoie à trois étapes successives de création : la multitude de croix qui recouvre chacune des quatre matrices, la superposition répétée de celles-ci et le fait que cette œuvre est recomposable en forme et en nombre en fonction des lieux qui l’accueillent, au sol ou au mur. Quatre trames de départ constituées de croix sont sérigraphiées et superposées un certain nombre de fois, en décalé, en sens inverse, pour obtenir l’effet souhaité : clarté du dessin ou dessin plus sombre selon la densité des motifs. Ces dessins plus clairs peuvent se concentrer sur la périphérie de l’ensemble, alors que les plus foncés sont concentrés au centre, formant ainsi une vaste composition où l’œil perçoit les différentes intensités de l’encre. Un rapport esthétique se joue entre vide et plein, entre jour et nuit. Les abîmes sont suggérés par cette pénombre, cette béance obscure tout en devenant par le jeu des reflets un miroir tendu au spectateur. Ce travail découle d’une obsession à remplir une feuille d’une inscription graphique la plus élémentaire qui soit, mais dont la multiplication, les superpositions offrent des variations sur la manière de composer. Les feuilles plus ou moins saturées ne sont jamais identiques. Ces amas d’encre engendrent un bruissement, une ondulation, une vibration, "Abîmes" évoque à la fois la mort, la vie nocturne, la voûte céleste, le cauchemar par ses tonalités sombres. L’œuvre suscite aussi l’absorption physique causée par la fatigue et le sommeil et procure comme un état contemplatif par sa profondeur et les rêves ou visions qu’elle met à la surface.

Dès son entrée dans l’exposition, le spectateur est confronté à cette œuvre de sorte qu’il s’immerge immédiatement dans les Façons d’Endormis.

Marie-Océane GAMBU, licence 3 histoire de l’art.

Commenter cet article

medicalbilling process 17/04/2014 09:05

The artistic creations suggested by you are awesome. These works are the privilege of the specially talented artists and it was my pleasure to familiarize these brilliant works. Thanks for a sweet description of the hypnotisms and the association of sleep with it.

David 17/04/2014 08:22

Post-Nice. Merci.